Un iguane au Parc Phoenix.

Nice, 9 septembre 2008.

Herbivore tropical, l’iguane est le plus gros des lézards après les varans ; il peut atteindre un mètre cinquante et quatre kilos. D’un naturel calme – sauf quand un concurrent envisage de s’établir sur son territoire – il s’est introduit dans le groupe de ce que l’on appelle les NAC, les Nouveaux Animaux de Compagnie. Songez que l’animal consacre, au long d’une vie d’une douzaine d’années, environ 3% de son temps à se reproduire, 1% à manger et, sans recourir à aucun syndicat, 96% à ne rien faire…

Ceux du terrarium de Nice ne sont visibles que par hasard car ils sont de la couleur de la végétation, et quand ils bénéficient de la chaleur qui leur convient (entre 29 et 39°), ils observent une immobilité parfaite. Néanmoins si vous ne le voyez pas, lui vous voit très bien.

Grossissez l’image et admirez sa peau et ses reliefs délicats : c’est de l’art. D’ailleurs on sait que l’art est d’abord dans la Nature.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s